"Je vous annonce une très, très bonne nouvelle: la conclusion de l'accord A400M", a dit le ministre, Hervé Morin chez Airbus à Toulouse (sud-ouest de la France): "le contrat vient à l'instant d'être finalisé entre les sept pays et Airbus Military". "Il reste à engager le processus de ratification nationale dans les sept pays. Ce 5 novembre est une grande journée pour l'industrie européenne de défense", s'est félicité le ministre, qui était au centre de livraison du constructeur Airbus. Après d'âpres discussions, les sept pays de l'Otan clients de l'A400M (Allemagne, France, Espagne, Grande-Bretagne, Belgique, Luxembourg et Turquie) et EADS, maison mère d'Airbus, avaient trouvé un accord en mars sur le partage des 5,2 milliards d'euros de surcoûts de ce programme, qui connaît plus de trois ans de retard. Le ministre a annoncé que le premier A400M serait livré à la France en 2013, et sept autres en 2014.

"Je vous annonce une très, très bonne nouvelle: la conclusion de l'accord A400M", a dit le ministre, Hervé Morin chez Airbus à Toulouse (sud-ouest de la France): "le contrat vient à l'instant d'être finalisé entre les sept pays et Airbus Military". "Il reste à engager le processus de ratification nationale dans les sept pays. Ce 5 novembre est une grande journée pour l'industrie européenne de défense", s'est félicité le ministre, qui était au centre de livraison du constructeur Airbus. Après d'âpres discussions, les sept pays de l'Otan clients de l'A400M (Allemagne, France, Espagne, Grande-Bretagne, Belgique, Luxembourg et Turquie) et EADS, maison mère d'Airbus, avaient trouvé un accord en mars sur le partage des 5,2 milliards d'euros de surcoûts de ce programme, qui connaît plus de trois ans de retard. Le ministre a annoncé que le premier A400M serait livré à la France en 2013, et sept autres en 2014.