AB InBev a déposé une offre de rachat sur les 64,9% de Grupo Modelo qu'il ne possède pas encore au prix de 9,15 dollars par action, soit une prime de l'ordre de 30% par rapport au cours de clôture du 22 juin (avant les rumeurs). Le prix offert par le brasseur belgo-brésilien est supérieur à ce que prévoyaient les analystes qui tablaient sur une fourchette comprise entre 15 et 20 milliards de dollars.

Ce rachat permet à AB InBev de prendre le contrôle de la Corona et d'ainsi ajouter une nouvelle marque mondiale à son portefeuille. Au niveau géographique, l'opération aura toutefois pour conséquence d'encore renforcer le poids des Amériques dans les résultats puisque le continent devrait représenter près de 85% des profits opérationnels du premier brasseur de la planète.

Comme à chacune de ses reprises, AB InBev table sur des économies de coûts substantielles, les synergies devant représenter à terme 600 millions de dollars par an.

Côté financement, le groupe a contracté un nouveau prêt bancaire de 14 milliards de dollars et a annoncé la revente sa participation de 50% dans la coentreprise Crown Imports à son partenaire Constellation Brands pour 1,85 milliard de dollars. Cette cession était quasiment obligatoire car AB InBev aurait dépassé les 50% de parts de marché aux États-Unis sans la revente de cet importateur. D'autres objections des autorités de la concurrence ne sont d'ailleurs pas à exclure.

La reprise de Grupo Modelo signifie probablement que le brasseur belgo-brésilien a fait une croix sur SAB Miller qui était vu comme une proie potentielle pour AB InBev depuis plusieurs mois.

Analyse de la reprise de Grupo Modelo par AB InBev : "La fuite en avant d'AB InBev"

Cédric Boitte

www.accioz.be

AB InBev a déposé une offre de rachat sur les 64,9% de Grupo Modelo qu'il ne possède pas encore au prix de 9,15 dollars par action, soit une prime de l'ordre de 30% par rapport au cours de clôture du 22 juin (avant les rumeurs). Le prix offert par le brasseur belgo-brésilien est supérieur à ce que prévoyaient les analystes qui tablaient sur une fourchette comprise entre 15 et 20 milliards de dollars.Ce rachat permet à AB InBev de prendre le contrôle de la Corona et d'ainsi ajouter une nouvelle marque mondiale à son portefeuille. Au niveau géographique, l'opération aura toutefois pour conséquence d'encore renforcer le poids des Amériques dans les résultats puisque le continent devrait représenter près de 85% des profits opérationnels du premier brasseur de la planète.Comme à chacune de ses reprises, AB InBev table sur des économies de coûts substantielles, les synergies devant représenter à terme 600 millions de dollars par an. Côté financement, le groupe a contracté un nouveau prêt bancaire de 14 milliards de dollars et a annoncé la revente sa participation de 50% dans la coentreprise Crown Imports à son partenaire Constellation Brands pour 1,85 milliard de dollars. Cette cession était quasiment obligatoire car AB InBev aurait dépassé les 50% de parts de marché aux États-Unis sans la revente de cet importateur. D'autres objections des autorités de la concurrence ne sont d'ailleurs pas à exclure.La reprise de Grupo Modelo signifie probablement que le brasseur belgo-brésilien a fait une croix sur SAB Miller qui était vu comme une proie potentielle pour AB InBev depuis plusieurs mois.Analyse de la reprise de Grupo Modelo par AB InBev : "La fuite en avant d'AB InBev" Cédric Boittewww.accioz.be