Ce licenciement était à l'origine d'un arrêt de travail depuis mercredi sur le site liégeois. C'est ce qu'ont annoncé vendredi la direction et le syndicat d'AB Inbev. La direction de l'entreprise brassicole précise dans un communiqué publié vendredi que "le licenciement est confirmé" mais que l'ouvrier bénéficiera "d'un accompagnement individuel (outplacement) afin de faciliter son reclassement professionnel". Un porte-parole de la FGTB a, pour sa part, confirmé que le travail avait repris vendredi matin sur le site de Jupille. Depuis mercredi, un mouvement de grève était en cours sur le site liégeois où les travailleurs protestaient contre le licenciement qu'ils estimaient abusif d'un ouvrier à qui la direction reprochait de ne pas avoir respecté le règlement de sécurité en ne portant pas ses lunettes de protection.