La concertation s'est déroulée "au finish" car les syndicats menaçaient de réaliser de lancer un préavis de grève dans tout le pays si aucun accord n'était trouvé. "A côté de ce que l'accord interprofessionnel garantit - notamment 125 euros dès 2009 et 250 euros en 2010 - nous avons obtenu une augmentation de la prime d'équipe et de la prime d'ancienneté. Sur le plan de l'emploi, AB InBev garantit, en outre, qu'il n'y aura aucune fermeture d'usines, de restructurations ou de délocalisation des activités jusqu'en juin 2011. C'est la première fois qu'une telle promesse est formulée", a commenté le secrétaire syndicaliste Luc Gysemberg (CSC). De son côté la direction réagit, elle aussi, positivement à cet accord tombé jeudi vers 03h00 du matin. "Nous sommes heureux d'être parvenus à trouver, de façon constructive et positive, un accord équilibré ont pu être développés avec l'attention pour aussi bien le pouvoir d'achat que l'emploi. Nous considérons ceci comme un résultat positif aussi bien pour les ouvriers que pour l'organisatie" ; , ainsi Eric Lauwers, le patron grand de Benelux-organisatie au sein d'AB InBev, dans une communication.