Le groupe belgo-brésilien aurait chargé la banque Lazard de mener la vente à bien. Selon le Sunday Times, la valeur de cette filiale tournerait autour de 100 millions d'euros. Née en 1885, la Tennent's dispose d'une part de marché de 60 % en Ecosse.

L'objectif d'AB InBev est, tout comme pour les récentes ventes de participations dans des brasseurs asiatiques, d'accélérer son désendettement après le rachat de l'américain Anheuser Busch, pour lequel il a déboursé 52 milliards de dollars, dont 45 milliards de dollars par endettement.

Le groupe belgo-brésilien aurait chargé la banque Lazard de mener la vente à bien. Selon le Sunday Times, la valeur de cette filiale tournerait autour de 100 millions d'euros. Née en 1885, la Tennent's dispose d'une part de marché de 60 % en Ecosse. L'objectif d'AB InBev est, tout comme pour les récentes ventes de participations dans des brasseurs asiatiques, d'accélérer son désendettement après le rachat de l'américain Anheuser Busch, pour lequel il a déboursé 52 milliards de dollars, dont 45 milliards de dollars par endettement.