Les détails de l'opération ne seraient pas encore finalisés et on ne sait pas encore combien d'argent AB InBev espérerait lever par ce biais. Fin février, AB InBev avait déjà clôturé une émission obligataire destinée aux particuliers et couronnée de succès. Le brasseur avait en effet levé 750 millions d'euros, alors qu'il en espérait à peine 150 millions. Depuis le rachat d'Anheuser-Busch, le brasseur a déjà réalisé différentes opérations financières pour réduire le niveau de son endettement, ce qui reste une priorité du groupe.

Les détails de l'opération ne seraient pas encore finalisés et on ne sait pas encore combien d'argent AB InBev espérerait lever par ce biais. Fin février, AB InBev avait déjà clôturé une émission obligataire destinée aux particuliers et couronnée de succès. Le brasseur avait en effet levé 750 millions d'euros, alors qu'il en espérait à peine 150 millions. Depuis le rachat d'Anheuser-Busch, le brasseur a déjà réalisé différentes opérations financières pour réduire le niveau de son endettement, ce qui reste une priorité du groupe.