L'an passé, le revenu de Carlos Brito était inférieur à celui d'autres membres du comité de direction international du groupe. Membres occupant un poste inférieur à celui de CEO dans la hiérarchie. La raison derrière tout cela ? Une vaste quantité d'actions accordées l'an passé, le 25 mars, en pleine crise sanitaire. En effet, le brasseur a distribué à ses cadres supérieurs des restricted stock units. Des actions disponibles trois à cinq ans après avoir été distribuées. Ainsi, les cadres supérieurs ont reçu 7 millions d'actions de la part d'AB InBev. Environ 50 personnes en ont bénéficié. Étrangement, Carlos Brito ne fait pas partie des heureux bénéficiaires. Le rapport annuel fait état d'un montant d'environ 283 millions d'euros (307 millions de dollars) correspondant à ces 7 millions d'actions.
...

L'an passé, le revenu de Carlos Brito était inférieur à celui d'autres membres du comité de direction international du groupe. Membres occupant un poste inférieur à celui de CEO dans la hiérarchie. La raison derrière tout cela ? Une vaste quantité d'actions accordées l'an passé, le 25 mars, en pleine crise sanitaire. En effet, le brasseur a distribué à ses cadres supérieurs des restricted stock units. Des actions disponibles trois à cinq ans après avoir été distribuées. Ainsi, les cadres supérieurs ont reçu 7 millions d'actions de la part d'AB InBev. Environ 50 personnes en ont bénéficié. Étrangement, Carlos Brito ne fait pas partie des heureux bénéficiaires. Le rapport annuel fait état d'un montant d'environ 283 millions d'euros (307 millions de dollars) correspondant à ces 7 millions d'actions.Jan Craps (43 ans), seul Belge membre du comité exécutif d'AB InBev, a également touché le gros lot le 25 mars 2020. Il est à la tête de la division Asie et CEO de Budweiser Brewing Company APAC, la filiale asiatique d'AB InBev cotée à Hong Kong. L'an passé, Jan Craps a reçu près de 7,6 millions de restricted stock units de la part de Budweiser Brewing Company APAC. Cela représente une valeur de 19,4 millions d'euros, sur base du cours de l'action de vendredi dernier. En 2019, Jan Craps n'a reçu aucune de ces actions spéciales. "L'octroi de ces actions spéciales n'est pas lié aux résultats à court terme de l'année 2020"", précise Ingvild Van Lysebetten, porte-parole d'AB InBev. "Jan Craps bénéficiera de ces actions dans cinq ans, s'il réalise toujours les performances nécessaires à AB InBev d'ici là."Ce n'est qu'au début du mois de mars de cette année que Carlos Brito a reçu un lot de consolation. Le CEO a reçu 147 758 restricted stock units de la part d'AB InBev. Sur la base du cours de clôture du lundi 1er mars, (environ 49,6 dollars), cela représente un total de 7,3 millions de dollars.En plus de ces actions, Jan Craps perçoit un salaire normal de 1,35 million de dollars. Selon le rapport annuel d'AB InBev, un cinquième de ce total a été cédé volontairement, suite à la Covid-19, pour la période allant de mai à fin 2020. "Ce salaire de base comprend également des allocations pour le logement et l'éducation des enfants", explique Ingvild Van Lysebetten. Jan Craps habite à Shanghai. Selon ECA International, une société d'assistance aux expatriés, Shanghai se classe au onzième rang des villes les plus chères du monde en matière de logement pour les expatriés.Un ancien de la maisonEn offrant à Jan Craps un grand nombre d'actions, le conseil d'administration lui envoie un signal fort : il tient à le garder à bord. Jan Craps a rejoint la brasserie en mai 2002, après avoir travaillé pendant près de deux ans pour le cabinet de conseil McKinsey. L'ingénieur commercial originaire d'Asse a commencé comme directeur du marketing de Jupiler et de la lager premium allemande Beck's. En 2004, il s'est installé en France. À partir de l'été 2007, il a travaillé pour la filiale belge pendant près de quatre ans.En 2011, il prend son envol à l'international. Il rejoint la filiale canadienne Labatt. À l'automne 2014, il est devenu directeur national du pays en Amérique du Nord, le septième plus important marché lucratif du brasseur. À l'été 2016, Jan Craps a pris la tête de la division Asie du Sud. Il s'établit alors à Melbourne, en Australie. En tant que responsable de l'Asie, il a fait entrer la Budweiser Brewing Company APAC en bourse à Hong Kong fin septembre 2019. AB InBev détient toujours une participation de 87,22 % dans la filiale asiatique.Budweiser Brewing Company APAC a connu des pertes durant la pandémie. Tous les chiffres étaient en chute libre. Les ventes ont chuté de 12,4 %, les volumes de 12,1 %, l'EBITDA de 23,7 % et le bénéfice d'exploitation de 34,1 % (voir tableau).Budweiser Brewing Company APAC est principalement active en Chine (numéro trois en volume, et leader du marché en termes de chiffre d'affaires) et en Corée du Sud (leader du marché). En Chine, l'entreprise a particulièrement souffert de février à avril, en raison de la sévérité du confinement. En Corée du Sud, le brasseur a perdu 2,2 % de parts de marché, même s'il reste le leader du marché avec environ 56 %. La perte de l'année dernière était principalement due à la fermeture de l'horeca, où l'entreprise occupe une position forte. AB InBev a perdu des parts de marché en Corée du Sud pour la deuxième année consécutive.