Seules ses participations dans les secteurs des services financier, de l'énergie et des matières premières se portent bien. Crise oblige, tous les autres secteurs dans lesquels AvH est présent, que ce soit le contracting, l'immobilier ou le "Private Equity", sont eux en difficulté. Dans le secteur du contracting, comprenez les contrats dans la construction, le dragage et les concessions, la diminution des résultats a été sévère, passant de 20,7 millions d'euros au premier semestre 2009 contre 37,3 millions d'euros un an avant

Les participations dans l'immobilier, secteur très touché par la crise, ont rapporté 1,4 milllion sur les six premiers mois de 2009 contre 4,8 millions sur la même période en 2008. Les résultats des services financiers sont restés stables en comparaison semestrielle d'une année sur l'autre, passant de 21,3 millions en 2008 contre 20,8 millions en 2009. Les deux banques dans lesquelles AvH détient une participation de 78,5%, ont réussi à maintenir une bonne profitabilité. La banque Delen est ainsi récompensée pour sa politique d'investissement prudente tandis que la J. Van Breda & CO affiche de solides performances commerciales auprès de ses clients cibles, à savoir les entrepreneurs et les professions libérales.

Le secteur du Private Equity a lui beaucoup souffert et affiche un résultat semestriel négatif de -0,8 million contre 17,4 millions. En outre, Avh continue son implémentation dans les secteurs de l'énergie renouvelables et dans celui des matières premières. Via ses participations dans Sipef, Henschel et Sagar, le groupe AvH a dégagé un résultat net de 7,7 millions au premier semestre 2009 contre 6,8 millions un an avant.

Par ailleurs, au niveau de l'évolution de ses particpations, le groupe fait savoir que "les désinvestissements concernaient principalement l'encaissement du prix de vente d'Oleon (48,2 millions d'euros) et la vente d'IDIM (5,3 millions d'euros) et d'actions Telenet et KBC (5,5 millions d'euros). Les investissements comprenaient d'une part 6,6 millions d'euros d'investissements de suivi en private equity et d'autre part, 9,5 millions d'euros principalement dans le segment contracting (Rent-A-Port) et dans le nouveau segment Energie et matières premières". Le titre d'AvH fait partie du Bel 20. Mercredi, il clôturait la séance sur un boni de 2,4% et se négociait à 53,74 euros.