Un actionnaire privé de la Banque nationale de Belgique (BNB) a déposé une plainte au parquet de Bruxelles pour manipulation du cours de l'action de la BNB. L'avocat de l'actionnaire, Laurent Arnauts (cabinet Modrikamen), s'est étonné, dans L'Echo et De Standaard, qu'aucune déclaration de transparence n'ait été effectuée alors que les données transmises par la CBFA aux autorités judiciaire laissaient apparaître, selon lui, deux transactions "hors Bourse" portant sur 7,5% du capital de la BNB. "Les chiffres répandus dans la presse résultent d'une mauvaise interprétation de ces données. Il y a notamment lieu de comprendre que les transactions sont rapportées tant pour la vente que pour l'achat. En ce sens, les volumes de transactions cités par la presse sont erronés car ils constituent la somme d'achats et de ventes des mêmes titres et non le volume des titres réellement échangés", explique la CBFA, ajoutant que "les transactions mentionnées dans ces articles, contrairement à ce qui est indiqué, ne dépassent pas le seuil de 5%" visé par la loi. La CBFA ajoute se réserver "le droit d'agir en justice et/ou sur le plan déontologique contre l'auteur nommément cité de ces commentaires".