Le géant suisse de l'intérim a ainsi enregistré un bénéfice de 97 millions d'euros, à comparer à une perte de 147 millions un an plus tôt. Quant au chiffre d'affaires, il a progressé de 29 pc pour atteindre 4,65 milliards d'euros, dopé par les reprises effectuées par Adecco. Le groupe a pu profiter de la reprise des activités sur des marchés importants, notamment en Allemagne, en France et aux Etats-Unis. Et la demande ne devrait pas faiblir dans les mois à venir, a précisé Patrick De Maeseneire.

Le géant suisse de l'intérim a ainsi enregistré un bénéfice de 97 millions d'euros, à comparer à une perte de 147 millions un an plus tôt. Quant au chiffre d'affaires, il a progressé de 29 pc pour atteindre 4,65 milliards d'euros, dopé par les reprises effectuées par Adecco. Le groupe a pu profiter de la reprise des activités sur des marchés importants, notamment en Allemagne, en France et aux Etats-Unis. Et la demande ne devrait pas faiblir dans les mois à venir, a précisé Patrick De Maeseneire.