Ageas va même verser un dividende de 8 centimes par action, a annoncé le groupe d'assurance mercredi dans un communiqué. L'encaissement brut total a progressé par rapport à 2008 et s'élève à 15,8 milliards d'euros. Les activités d'assurance réalisent un bénéfice net de 456 millions d'euros. L'activité d'assurance vie revient aux bénéfices, à 382 millions d'euros. L'activité non-vie enregistre un bénéfice net de 74 millions d'euros, sous l'effet négatif d'une progression des sinistres. "Malgré un environnement toujours difficile, nous avons réussi à préserver la valeur de notre modèle opérationnel et renforcé notre position sur nos principaux marchés en Europe et en Asie", déclare Bart De Smet, CEO d'Ageas, dans le communiqué. "L'exercice 2010 sera également une année importante. Nous nous concentrerons sur le développement de nos activités d'assurance dans l'optique de la pérennité de notre entreprise." L'année 2008 avait été marquée par le démantèlement de Fortis.

Ageas va même verser un dividende de 8 centimes par action, a annoncé le groupe d'assurance mercredi dans un communiqué. L'encaissement brut total a progressé par rapport à 2008 et s'élève à 15,8 milliards d'euros. Les activités d'assurance réalisent un bénéfice net de 456 millions d'euros. L'activité d'assurance vie revient aux bénéfices, à 382 millions d'euros. L'activité non-vie enregistre un bénéfice net de 74 millions d'euros, sous l'effet négatif d'une progression des sinistres. "Malgré un environnement toujours difficile, nous avons réussi à préserver la valeur de notre modèle opérationnel et renforcé notre position sur nos principaux marchés en Europe et en Asie", déclare Bart De Smet, CEO d'Ageas, dans le communiqué. "L'exercice 2010 sera également une année importante. Nous nous concentrerons sur le développement de nos activités d'assurance dans l'optique de la pérennité de notre entreprise." L'année 2008 avait été marquée par le démantèlement de Fortis.