L'intention de licenciement collectif a été annoncée jeudi. La prépension pourrait être envisagée pour douze des emplois menacés. La direction justifie la restructuration par le passage de l'analogique au numérique, qui réduit les besoins en personnel.

L'intention de licenciement collectif a été annoncée jeudi. La prépension pourrait être envisagée pour douze des emplois menacés. La direction justifie la restructuration par le passage de l'analogique au numérique, qui réduit les besoins en personnel.