En 2007, le groupe de Mortsel avait été en mesure de dégager un bénéfice net de 42 millions d'euros. La perte nette de 167 millions d'euros résulte d'une réduction de valeur de 119 millions d'euros, d'une charge fiscale reportée de 34 millions d'euros et de coûts de réorganisation, explique Agfa. Sans cela, "le groupe aurait enregistré un résultat net positif", estime-t-il. Agfa précise également être en bonne voie concernant son programme de réductions de coûts. Le chiffre d'affaires annuel du groupe a par ailleurs diminué de 7,6%, juste au-dessus de 3 milliards d'euros. Agfa-Gevaert explique que "les mauvaises conditions économiques ont clairement affecté les trois divisions du groupe". Agfa-Gevaert ne donne pas de prévision claire pour l'année 2009. "Sur base de la tendance constatée lors des premiers mois de 2009, le groupe s'attend au maintien d'une faible demande pour les produits d'Agfa Graphics et d'Agfa Specialty Products", avance encore Agfa. La division "HealthCare" serait quant à elle moins touchée par la crise.

En 2007, le groupe de Mortsel avait été en mesure de dégager un bénéfice net de 42 millions d'euros. La perte nette de 167 millions d'euros résulte d'une réduction de valeur de 119 millions d'euros, d'une charge fiscale reportée de 34 millions d'euros et de coûts de réorganisation, explique Agfa. Sans cela, "le groupe aurait enregistré un résultat net positif", estime-t-il. Agfa précise également être en bonne voie concernant son programme de réductions de coûts. Le chiffre d'affaires annuel du groupe a par ailleurs diminué de 7,6%, juste au-dessus de 3 milliards d'euros. Agfa-Gevaert explique que "les mauvaises conditions économiques ont clairement affecté les trois divisions du groupe". Agfa-Gevaert ne donne pas de prévision claire pour l'année 2009. "Sur base de la tendance constatée lors des premiers mois de 2009, le groupe s'attend au maintien d'une faible demande pour les produits d'Agfa Graphics et d'Agfa Specialty Products", avance encore Agfa. La division "HealthCare" serait quant à elle moins touchée par la crise.