Le groupe technologique anversois Agfa-Gevaert a fait état d'un chiffre d'affaires en baisse de 12,1% à 662 millions d'euros au cours du premier trimestre, mais ne prévoit pas de baisse ultérieure de la demande au cours du second semestre. C'est ce qui ressort d'un trading update publié ce mardi.

Par rapport à 2007, la baisse du chiffre d'affaires s'explique par la
faible prestation des divisions Agfa Graphics et Agfa Specialty Products, toujours durement touchées par les circonstances économiques. Par contre, les performances de la division Agfa HealthCare ont rencontré les attentes.

"La baisse du chiffre d'affaires a pesé sur la production-efficacité
du groupe parce qu'elle a entraîné une utilisation diminuée de la
capacité", explique Agfa. La marge bénéficiaire brute récurrente en prend un coup et passe de 34% du chiffre d'affaires à 31,4% au premier trimestre.

L'EBITDA récurrent plonge de 71 millions d'euros un an plus tôt à 55 millions d'euros sur les trois premiers mois de 2009. L'EBIT récurrent de 40 millions d'euros à 28 millions d'euros. Le résultat net pour la période est négatif, il ressort à -9 millions d'euros pour la période.

Les efforts entrepris pour réduire les dépenses ont porté leurs fruits et Agfa-Gevaert a vu la moyenne mensuelle de ses coûts de ventes et d'administration générale diminuer de 54 millions d'euros à 48 millions d'euros au cours du premier trimestre 2009. Agfa Gevaert entend prendre des mesures complémentaires pour faire baisser ces coûts au sein de toutes les divisions du groupe.

Selon Agfa-Gevaert, les premières tendances du second semestre montrent qu'il n'y a pas de baisse de la demande à venir. Actuellement, il est cependant encore trop tôt pour anticiper la reprise des marchés et le retour à des niveaux normaux.

Belga

Le groupe technologique anversois Agfa-Gevaert a fait état d'un chiffre d'affaires en baisse de 12,1% à 662 millions d'euros au cours du premier trimestre, mais ne prévoit pas de baisse ultérieure de la demande au cours du second semestre. C'est ce qui ressort d'un trading update publié ce mardi.Par rapport à 2007, la baisse du chiffre d'affaires s'explique par la faible prestation des divisions Agfa Graphics et Agfa Specialty Products, toujours durement touchées par les circonstances économiques. Par contre, les performances de la division Agfa HealthCare ont rencontré les attentes."La baisse du chiffre d'affaires a pesé sur la production-efficacité du groupe parce qu'elle a entraîné une utilisation diminuée de la capacité", explique Agfa. La marge bénéficiaire brute récurrente en prend un coup et passe de 34% du chiffre d'affaires à 31,4% au premier trimestre.L'EBITDA récurrent plonge de 71 millions d'euros un an plus tôt à 55 millions d'euros sur les trois premiers mois de 2009. L'EBIT récurrent de 40 millions d'euros à 28 millions d'euros. Le résultat net pour la période est négatif, il ressort à -9 millions d'euros pour la période.Les efforts entrepris pour réduire les dépenses ont porté leurs fruits et Agfa-Gevaert a vu la moyenne mensuelle de ses coûts de ventes et d'administration générale diminuer de 54 millions d'euros à 48 millions d'euros au cours du premier trimestre 2009. Agfa Gevaert entend prendre des mesures complémentaires pour faire baisser ces coûts au sein de toutes les divisions du groupe.Selon Agfa-Gevaert, les premières tendances du second semestre montrent qu'il n'y a pas de baisse de la demande à venir. Actuellement, il est cependant encore trop tôt pour anticiper la reprise des marchés et le retour à des niveaux normaux.Belga