En 2004, la société belge avait vendu sa division de production de films photo (Consumer Imaging), mais celle-ci avait rapidement fait faillite. Plusieurs actions en justice furent alors entamées contre Agfa-Gevaert, dont l'une s'est achevée en sa faveur en janvier dernier. Mercredi, une autre procédure a à nouveau été tranchée à son avantage. Celle-ci avait été entamée par le curateur et portait sur la démolition de bâtiments et l'assainissement des sols sur les sites de Leverkusen et de Cologne. Le tribunal d'arbitrage de Francfort a finalement rejeté toutes les réquisitions du curateur, a indiqué mercredi le porte-parole d'Agfa, Johan Jacobs. Celui-ci a précisé que d'autres procédures juridiques étaient encore en cours dans le cadre de la faillite d'AgfaPhoto. Selon Agfa, celles-ci devraient toutefois être tranchées d'ici la fin de l'année.

En 2004, la société belge avait vendu sa division de production de films photo (Consumer Imaging), mais celle-ci avait rapidement fait faillite. Plusieurs actions en justice furent alors entamées contre Agfa-Gevaert, dont l'une s'est achevée en sa faveur en janvier dernier. Mercredi, une autre procédure a à nouveau été tranchée à son avantage. Celle-ci avait été entamée par le curateur et portait sur la démolition de bâtiments et l'assainissement des sols sur les sites de Leverkusen et de Cologne. Le tribunal d'arbitrage de Francfort a finalement rejeté toutes les réquisitions du curateur, a indiqué mercredi le porte-parole d'Agfa, Johan Jacobs. Celui-ci a précisé que d'autres procédures juridiques étaient encore en cours dans le cadre de la faillite d'AgfaPhoto. Selon Agfa, celles-ci devraient toutefois être tranchées d'ici la fin de l'année.