Ahold a indiqué qu'il étudiait différentes options stratégiques pour sa participation de 60% dans le distributeur scandinave ICA dont une introduction en Bourse de Stockholm. La décision finale dépendra toutefois également de Hakon Invest, le partenaire de Ahold au sein d'ICA.

Quoiqu'il en soit, le groupe néerlandais devrait annoncer la cession de ses 60% dans ICA d'ici 6 à 12 mois, ce qui lui rapporterait environ 2 milliards d'euros. Le management s'est refusé à tout commentaire concernant l'utilisation de cette somme mais deux pistes se dégagent déjà.

La première serait de retourner les capitaux aux actionnaires via notamment de nouveaux rachats d'actions propres à l'issue du programme actuel de un milliard couvrant la période 2011-2012. La seconde option est une acquisition, dans le but de se développer dans les pays émergents ou de se renforcer sur ses deux principaux marchés (Pays-Bas, États-Unis) où Ahold peine actuellement à maintenir sa rentabilité.

Même si le titre n'est pas cher à un peu plus de 10 fois le bénéfice prévu pour cette année, Ahold n'échappe pas aux difficultés du secteur de la grande distribution qui sont essentiellement le renforcement de la concurrence et , ce qui pèse inévitablement sur les prix et les marges.

Cédric Boitte

www.accioz.be