"Je m'attends à ce que cet événement (...) ait un impact sur les livraisons, en particulier en 2011", en raison des inspections et remplacements recommandés sur certains moteurs, a indiqué lors d'une conférence téléphonique M. Enders sans donner de chiffre spécifique. Toutefois, "la réputation de l'appareil restera sans tache et va même s'améliorer dans les années qui viennent", a-t-il jugé. Qantas a interrompu le 4 novembre ses vols d'A380 après l'atterrissage d'urgence à Singapour d'un de ses Airbus à la suite d'une grave avarie moteur. La compagnie aérienne australienne a annoncé jeudi le maintien au sol de ses A380 tant qu'elle n'aura pas de "certitude absolue" sur leur sécurité L'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a recommandé jeudi des "inspections répétées" des moteurs Rolls-Royce de l'Airbus A380. Le groupe britannique Rolls-Royce, constructeur du moteur défectueux, a indiqué vendredi matin qu'un "élément spécifique" du moteur Trent 900 était à l'origine de l'avarie. Rolls-Royce assure que cet élément fautif est en train d'être remplacé sur les Trent 900 équipant les A380 des compagnies concernées (Qantas, Singapore Airlines et Lufthansa), en collaboration avec Airbus.