Alcatel-Lucent a déposé une demande de retrait de la cote de ses actions des bourses belge, néerlandaise et suisse, selon un communiqué diffusé vendredi par l'entreprise télécom. A Bruxelles, ce retrait devrait être effectif d'ici la fin du mois de février, sous réserve d'approbation de l'opération par Euronext
Bruxelles.

"Cette décision tient compte des faibles volumes de transactions des actions d'Alcatel-Lucent sur Euronext Amsterdam, Euronext Bruxelles et Six Swiss Exchange ces dernières années, par rapport au volume total de transactions constaté au niveau mondial", explique le communiqué. "Les coûts engendrés par le maintien de la cotation aux Pays-Bas, en Belgique et en Suisse sont disproportionnés par rapport au bénéfice obtenu pour la société et ses actionnaires", poursuit-il.


L'impact de ce retrait devrait en outre être "mineur" pour les investisseurs de ces trois pays, Alcatel-Lucent étant toujours coté sur d'autres places importantes et facilement accessibles, à savoir Euronext Paris, le New York Stock Exchange et le London Stock Exchange.

Alcatel-Lucent a déposé une demande de retrait de la cote de ses actions des bourses belge, néerlandaise et suisse, selon un communiqué diffusé vendredi par l'entreprise télécom. A Bruxelles, ce retrait devrait être effectif d'ici la fin du mois de février, sous réserve d'approbation de l'opération par Euronext Bruxelles. "Cette décision tient compte des faibles volumes de transactions des actions d'Alcatel-Lucent sur Euronext Amsterdam, Euronext Bruxelles et Six Swiss Exchange ces dernières années, par rapport au volume total de transactions constaté au niveau mondial", explique le communiqué. "Les coûts engendrés par le maintien de la cotation aux Pays-Bas, en Belgique et en Suisse sont disproportionnés par rapport au bénéfice obtenu pour la société et ses actionnaires", poursuit-il. L'impact de ce retrait devrait en outre être "mineur" pour les investisseurs de ces trois pays, Alcatel-Lucent étant toujours coté sur d'autres places importantes et facilement accessibles, à savoir Euronext Paris, le New York Stock Exchange et le London Stock Exchange.