AngloGold Ashanti fait toujours honneur à ses racines africaines : en 2012, la majeure partie de l'or produit par le groupe provenait de ce continent, avec une part de 37% pour l'Afrique du Sud et de 36% pour le reste du continent. L'Amérique du Nord et du Sud (ensemble, 21%) et l'Australie ferment la marche.

L'an dernier, AngloGold a produit 4,33 millions onces troy d'or. Le groupe est ainsi le troisième producteur d'or au monde, derrière Barrick Gold et Newmont Mining. Le coût de production moyen (hors amortissements) a agréablement surpris au premier trimestre. Alors que l'on tablait sur 820 à 835 USD, il s'est établi à 794 USD/once. Le bénéfice net ajusté a progressé de 45% sur base trimestrielle à 429 millions USD, alors que les cash-flows opérationnels (ebitda) augmentaient de 39% à 800 millions USD.

Les nombreuses interruptions de production en Afrique du Sud ont réduit la production du groupe de 6% à 981.000 onces troy. Une nouvelle réglementation impose l'arrêt de toutes les activités en cas d'accident, la mine n'étant libérée qu'au terme de l'enquête. L'application des nouvelles règles reste assez chaotique, ce qui cause de nombreuses pertes de temps. Selon AngloGold, cette situation va s'améliorer au cours des mois à venir. Mais la production sud-africaine a beaucoup baissé : elle s'est établie à 306.000 onces contre 407.000 onces il y a un an. Le coût de production s'est également envolé, passant de 637 à 876 USD/once troy. Dans le reste de l'Afrique en revanche, la production a augmenté pour un prix de revient inchangé. Mais l'or le moins cher provient d'Amérique du Nord et du Sud - AngloGold est active aux États-Unis, en Argentine et au Brésil. Le coût de production moyen n'y dépasse pas 534 USD/once. En Australie, le projet Sunrise Dam est encore en plein développement et les coûts resteront plutôt élevés pendant quelque temps encore. AngloGold prévoit une production de 1,04 million d'onces pour le trimestre en cours. Concernant les coûts de production, les prévisions sont comprises entre 840 et 845 USD/once, mais nous ne serions pas étonnés que ce chiffre soit revu à la baisse en raison du recul du cours du pétrole.

Sur l'ensemble de l'exercice, la production ne devrait pas dépasser celle de l'an dernier. Une augmentation n'est prévue qu'à la fin de l'an prochain, après quoi la production devrait s'établir entre 5,4 et 5,6 millions d'onces troy à partir de 2014. AngloGold mise pour cela sur une combinaison de nouveaux projets et d'extensions de projets existants.

Notre conseil

Malgré les bons résultats trimestriels et l'augmentation limitée des coûts, AngloGold Ashanti n'a pas été plus performante que ses concurrentes en Bourse. Les entreprises africaines se voient toujours assorties d'une prime de risque plus élevée par le marché, alors qu'aucune entreprise minière n'est immunisée contre les facteurs géopolitiques. Par rapport aux réserves (75,6 millions d'onces troy) et aux cash-flows opérationnels, AngloGold est l'une des actions de mines d'or les moins chères sur le marché. AngloGold reste digne d'achat, mais limitez le poids des mines d'or individuelles dans votre portefeuille (1C).

Danny Reweghs (L'Initié de la Bourse)