Au trimestre écoulé (clos fin janvier), le premier de son exercice 2011-2012, Hewlett Packard a vu son chiffre d'affaires reculer de 7% à 30 milliards USD. Cela ne constituait toutefois pas une surprise, le marché informatique ayant été contraint de tourner au ralenti en raison de l'inondation d'une importante fabrique de disques durs en Thailande. Le bénéfice par action de 0,92 USD était ainsi supérieur au consensus de 0,87 USD.

Les prévisions du groupe américain pour le trimestre en cours ont par contre nettement déçu, HP prévoyant un profit par action compris entre 0,88 et 0,91 USD alors que les analystes tablaient en moyenne sur 0,95 USD. Les ventes de la division PC devraient chuter de 15% à 8,9 milliards USD en raison de la concurrence de plus en plus rude des smartphones et surtout des tablettes.

Il devient clair que le redressement de Hewlett Packard durera de nombreuses années et sans garantie de succès. Nous vous conseillons donc de vendre, la faible valorisation (7 fois le bénéfice prévu pour l'exercice en cours) ne suffisant plus à compenser des perspectives de plus en plus mitigées.

Cédric Boitte