Confrontée à des difficultés de trésorerie provoquées, selon elle, par l'échec d'un projet d'augmentation de capital de 1,5 à 2 millions
initialement programmé en juin de l'an dernier et aggravées par la crise bancaire, l'entreprise avaient demandé et obtenu le concordat judiciaire en octobre 2008. Celui-ci vient d'être révoqué.

Le tribunal a désigné deux curateurs, Me Jossart et Leplat.