Arseus a publié d'excellents résultats annuels. Le chiffre d'affaires a progressé de 16% à 492,3 millions EUR et le bénéfice net a bondi de 25% à 28,1 millions EUR. Bien que le chiffre d'affaires soit ressorti légèrement inférieur au consensus, la hausse de 71% du flux de trésorerie opérationnel (à 72,1 millions EUR) a dépassé les attentes des analystes.

Fagron, spécialisé dans les fournitures pour préparations magistrales en pharmacie, a pris le leadership de son marché de niche et est devenu le principal contributeur aux bénéfices du groupe grâce à une politique d'acquisitions agressive. Le chiffre d'affaires de la division a bondi de 35% à 242,9 millions EUR tandis que la marge bénéficiaire s'est maintenue à 20,4%. Corilus, la division logiciels, s'est également distinguée en 2011 avec une croissance des ventes de 10,5% et une marge bénéficiaire de 29,4%.

A contrario, Arseus Dental a vu son bénéfice opérationnel (rebitda) chuter de 27% à 7,3 millions EUR. La principale cause de cette déconvenue est à trouver du côté du département distribution qui a été restructuré. Cette restructuration a permis à Arseus Dental de redresser la barre au quatrième trimestre.

Les acquisitions réalisées par Arseus n'ont pas fait dérailler la dette financière nette qui atteignait 188,6 millions EUR à la fin 2011. Il est toutefois évident que le groupe ne dispose plus des mêmes marges de manoeuvre financières. Arseus devra ainsi surtout compter sur son trésor de guerre de 75 à 100 millions EUR pour boucler les quelques dossiers de reprise toujours en négociation selon Ger van Jeveren, CEO de Arseus.

Malgré le récent rebond du titre, Arseus ne cote toujours que 8,4 fois le bénéfice prévu pour 2012 et 7,8 fois celui de 2013. Fagron affiche d'excellents résultats et la restructuration de Arseus Dental semble porter ses fruits. Nous maintenons donc notre conseil d'achat et fixons un objectif de cours de 14 EUR par action.

Mathias Nuttin

Arseus a publié d'excellents résultats annuels. Le chiffre d'affaires a progressé de 16% à 492,3 millions EUR et le bénéfice net a bondi de 25% à 28,1 millions EUR. Bien que le chiffre d'affaires soit ressorti légèrement inférieur au consensus, la hausse de 71% du flux de trésorerie opérationnel (à 72,1 millions EUR) a dépassé les attentes des analystes. Fagron, spécialisé dans les fournitures pour préparations magistrales en pharmacie, a pris le leadership de son marché de niche et est devenu le principal contributeur aux bénéfices du groupe grâce à une politique d'acquisitions agressive. Le chiffre d'affaires de la division a bondi de 35% à 242,9 millions EUR tandis que la marge bénéficiaire s'est maintenue à 20,4%. Corilus, la division logiciels, s'est également distinguée en 2011 avec une croissance des ventes de 10,5% et une marge bénéficiaire de 29,4%.A contrario, Arseus Dental a vu son bénéfice opérationnel (rebitda) chuter de 27% à 7,3 millions EUR. La principale cause de cette déconvenue est à trouver du côté du département distribution qui a été restructuré. Cette restructuration a permis à Arseus Dental de redresser la barre au quatrième trimestre. Les acquisitions réalisées par Arseus n'ont pas fait dérailler la dette financière nette qui atteignait 188,6 millions EUR à la fin 2011. Il est toutefois évident que le groupe ne dispose plus des mêmes marges de manoeuvre financières. Arseus devra ainsi surtout compter sur son trésor de guerre de 75 à 100 millions EUR pour boucler les quelques dossiers de reprise toujours en négociation selon Ger van Jeveren, CEO de Arseus. Malgré le récent rebond du titre, Arseus ne cote toujours que 8,4 fois le bénéfice prévu pour 2012 et 7,8 fois celui de 2013. Fagron affiche d'excellents résultats et la restructuration de Arseus Dental semble porter ses fruits. Nous maintenons donc notre conseil d'achat et fixons un objectif de cours de 14 EUR par action.Mathias Nuttin