Arseus a réalisé un chiffre d'affaires de 268,3 millions d'euros au premier semestre, en hausse de 15,3% (dont 5% de croissance organique) mais légèrement inférieur au consensus des analystes qui tablaient en moyenne sur une croissance de 16,3%. Mais c'est surtout la rentabilité du groupe qui a déçu. La marge opérationnelle récurrente (marge rebitda) n'a que faiblement progressé de 14,2% à 14,5% alors que le consensus était de 15,0%.

Tant le rebitda (38,8 millions) que le bénéfice opérationnel (24,5 millions) sont ainsi ressortis inférieurs aux attentes malgré une croissance de respectivement 17,9% et 21,1%. Le profit net a atteint 15,3 millions, en hausse d'à peine 8,8% (contre un consensus de +18,8%) en raison d'un bond des impôts et des charges d'intérêt, consécutif aux dettes contractées pour mener à bien la politique d'acquisitions du groupe.

Après avoir hissé sa filiale Fagron, spécialisée dans les produits pour préparations magistrales, parmi les leaders européens, Arseus vise en effet le continent américain depuis 2010. Fagron a ainsi racheté Pharma Nostra, le leader de ce segment de marché au Brésil, au second semestre 2011.

Cédric Boitte

www.accioz.be