La croissance organique s'élève à 6,9%. La marge brute a progressé de 15,7% à 165,6 millions d'euros. Arseus avait déjà donné ses chiffres de ventes à la mi-janvier, tout en indiquant à la même occasion que le Rebitda n'arriverait pas au niveau prévu, la société tablait sur une croissance désormais de 10% contre 15% avant. Concrètement, Arseus a vu son Rebitda progresser de 12% tandis que l'Ebit a enregistré une croissance de 13,6% à 30 millions d'euros. Cette progression reste malgré tout supérieure aux attentes des analystes, KBC Securities tablant sur une hausse de 10% et la Banque Degroof de 9,3%. Les divisions Fagron et Arseus Medical n'ont pas ressenti les effets de la crise à l'inverse de la division Arseus Dental qui en a subi les premiers effets durant les tous derniers mois de 2008 précise Arseus, certains clients reportant par exemple des commandes. Le bénéfice net ressort en baisse de 8,4% à 14,9 millions d'euros (0,48 euro par action) contre 16,26 millions d'euros affecté par des éléments non cash et la réévaluation des produits dérivés. Le bénéfice net ressort ici inférieur aux attentes des analystes. L'analyste Nathalie Sierens de KBC Securities tablait sur un bénéfice net de 19 millions d'euros. Marc Leemans de la Banque Degroof sur 18,1 millions d'euros. Le bénéfice net récurrent est en hausse de 14,6% à 20,9 millions d'euros ou 0,68 euro par action. Arseus proposera à son assemblée générale de verser un dividende relevé à 0,30 euro pour 2008 contre 0,24 euro un an avant. Pour l'exercice en cours, Arseus table sur une progression de son chiffre d'affaires de 5 à 10%. Ger van Jeveren, CEO d'Arseus précise par ailleurs que la croissance du Rebitda devrait être supérieur à la progression du chiffre d'affaires notamment grâce à l'implémentation d'un programme de réduction de coûts.

La croissance organique s'élève à 6,9%. La marge brute a progressé de 15,7% à 165,6 millions d'euros. Arseus avait déjà donné ses chiffres de ventes à la mi-janvier, tout en indiquant à la même occasion que le Rebitda n'arriverait pas au niveau prévu, la société tablait sur une croissance désormais de 10% contre 15% avant. Concrètement, Arseus a vu son Rebitda progresser de 12% tandis que l'Ebit a enregistré une croissance de 13,6% à 30 millions d'euros. Cette progression reste malgré tout supérieure aux attentes des analystes, KBC Securities tablant sur une hausse de 10% et la Banque Degroof de 9,3%. Les divisions Fagron et Arseus Medical n'ont pas ressenti les effets de la crise à l'inverse de la division Arseus Dental qui en a subi les premiers effets durant les tous derniers mois de 2008 précise Arseus, certains clients reportant par exemple des commandes. Le bénéfice net ressort en baisse de 8,4% à 14,9 millions d'euros (0,48 euro par action) contre 16,26 millions d'euros affecté par des éléments non cash et la réévaluation des produits dérivés. Le bénéfice net ressort ici inférieur aux attentes des analystes. L'analyste Nathalie Sierens de KBC Securities tablait sur un bénéfice net de 19 millions d'euros. Marc Leemans de la Banque Degroof sur 18,1 millions d'euros. Le bénéfice net récurrent est en hausse de 14,6% à 20,9 millions d'euros ou 0,68 euro par action. Arseus proposera à son assemblée générale de verser un dividende relevé à 0,30 euro pour 2008 contre 0,24 euro un an avant. Pour l'exercice en cours, Arseus table sur une progression de son chiffre d'affaires de 5 à 10%. Ger van Jeveren, CEO d'Arseus précise par ailleurs que la croissance du Rebitda devrait être supérieur à la progression du chiffre d'affaires notamment grâce à l'implémentation d'un programme de réduction de coûts.