Dans ce cas, "pas de vente à la France, maintien au sein du holding de l'assurance belge et d'une part de Fortis Banque", explique Le Soir. Selon le quotidien, les partisans de cette option "ont une sérieuse tendance à se multiplier ces derniers temps" même si officiellement la vente à BNP Paribas est toujours la priorité du gouvernement et du conseil d'administration de Fortis. "Ne pas faire l'exercice d'un plan bis serait une erreur de notre part", reconnaît par ailleurs une source gouvernementale. En attendant l'assemblée générale décisive qui doit se tenir le 12 février prochain, "cela négocie ferme" en coulisses, pour tenter "de désamorcer la guerre des clans entre direction sortante et actionnaires". Disclaimer: Belga diffuse quotidiennement des dépêches reprenant des informations provenant d'autres media. Ces dépêches sont identifiables par le mot-clé PRESS. Belga ne peut toutefois jamais être tenu pour responsable de ces informations fournies par d'autres media.

Dans ce cas, "pas de vente à la France, maintien au sein du holding de l'assurance belge et d'une part de Fortis Banque", explique Le Soir. Selon le quotidien, les partisans de cette option "ont une sérieuse tendance à se multiplier ces derniers temps" même si officiellement la vente à BNP Paribas est toujours la priorité du gouvernement et du conseil d'administration de Fortis. "Ne pas faire l'exercice d'un plan bis serait une erreur de notre part", reconnaît par ailleurs une source gouvernementale. En attendant l'assemblée générale décisive qui doit se tenir le 12 février prochain, "cela négocie ferme" en coulisses, pour tenter "de désamorcer la guerre des clans entre direction sortante et actionnaires". Disclaimer: Belga diffuse quotidiennement des dépêches reprenant des informations provenant d'autres media. Ces dépêches sont identifiables par le mot-clé PRESS. Belga ne peut toutefois jamais être tenu pour responsable de ces informations fournies par d'autres media.