Ce ce qui émane du secteur financier, indique mercredi De Tijd qui précise que le nombre de transactions risque de baisser.

Dans le cadre de l'assainissement des finances publiques, l'Etat
fédéral envisage de taxer plus lourdement le secteur financier.

Des investisseurs en ligne et le directeur général de la bourse de
Bruxelles soulignent que ce ne sont pas les institutions financières mais les investisseurs particuliers qui payent la taxe boursière. "Il s'agit essentiellement de particuliers et de simples entreprises", selon Vincent Van Dessel, patron de la bourse de Bruxelles.

De plus, la Belgique est un des seuls pays où une taxe boursière
frappe les investisseurs qui achètent et vendent des titres.