Le groupe s'est déclaré prudent pour l'exercice 2009 compte tenu des conditions économiques actuelles. Les revenus locatifs net sont ressortis à 15,18 millions d'euros en 2008 contre 10,94 millions d'euros un an avant et supérieur aux prévisions de la société elle-même qui tablait sur "des revenus de locations supérieurs à 14 millions d'euros". La hausse des revenus locatifs est à mettre sur le compte de la prise en location des actifs existants et de l'acquisition de nouveaux actifs. La contribution des nouvelles acquisitions s'élève à 3,02 millions d'euros. Le taux d'occupation du portefeuille s'élevait à 89% au 31 décembre 2008. Le résultat opérationnel récurrent (Rebit) a progressé à 8,28 millions d'euros contre 5,66 millions d'euros un an avant. Le résultat net sur cession s'élève à 3,65 millions d'euros contre 23,12 millions d'euros et résulte essentiellement de la cession du centre commercial de Verviers. Le résultat sur cessions de participations s'élève à 3,42 millions d'euros. Le résultat net courant ressort à 8,71 millions d'euros au 31 décembre contre 22,94 millions d'euros en 2007. Il s'explique par le report de certaines ventes d'immeubles précise Banimmo. Le résultat net a été affecté par l'impact de la variation de la juste valeur des immeubles de placement (-3,48 millions d'euros) et de la variation de la juste valeur des instruments de couverture (-1,92 millions d'euros). Banimmo termine donc l'exercice 2008 sur un résultat de 4,25 millions d'euros contre 22,73 millions d'euros en 2007. L'actif net s'élève à 12,67 euros par action. Quant aux perspectives, Banimmo s'est déclaré prudent, compte tenu de l'environnement macro-économique que la société juge "très instable". Banimmo précise par ailleurs avoir concentré ses efforts sur la stabilisation et la pérennité de financement qui lui permettront de saisir d'éventuelles opportunités. Banimmo proposera de verser un dividende brut d'un euro en lieu et place de 1,26 euro.

Le groupe s'est déclaré prudent pour l'exercice 2009 compte tenu des conditions économiques actuelles. Les revenus locatifs net sont ressortis à 15,18 millions d'euros en 2008 contre 10,94 millions d'euros un an avant et supérieur aux prévisions de la société elle-même qui tablait sur "des revenus de locations supérieurs à 14 millions d'euros". La hausse des revenus locatifs est à mettre sur le compte de la prise en location des actifs existants et de l'acquisition de nouveaux actifs. La contribution des nouvelles acquisitions s'élève à 3,02 millions d'euros. Le taux d'occupation du portefeuille s'élevait à 89% au 31 décembre 2008. Le résultat opérationnel récurrent (Rebit) a progressé à 8,28 millions d'euros contre 5,66 millions d'euros un an avant. Le résultat net sur cession s'élève à 3,65 millions d'euros contre 23,12 millions d'euros et résulte essentiellement de la cession du centre commercial de Verviers. Le résultat sur cessions de participations s'élève à 3,42 millions d'euros. Le résultat net courant ressort à 8,71 millions d'euros au 31 décembre contre 22,94 millions d'euros en 2007. Il s'explique par le report de certaines ventes d'immeubles précise Banimmo. Le résultat net a été affecté par l'impact de la variation de la juste valeur des immeubles de placement (-3,48 millions d'euros) et de la variation de la juste valeur des instruments de couverture (-1,92 millions d'euros). Banimmo termine donc l'exercice 2008 sur un résultat de 4,25 millions d'euros contre 22,73 millions d'euros en 2007. L'actif net s'élève à 12,67 euros par action. Quant aux perspectives, Banimmo s'est déclaré prudent, compte tenu de l'environnement macro-économique que la société juge "très instable". Banimmo précise par ailleurs avoir concentré ses efforts sur la stabilisation et la pérennité de financement qui lui permettront de saisir d'éventuelles opportunités. Banimmo proposera de verser un dividende brut d'un euro en lieu et place de 1,26 euro.