La banque Barclays a conclu un accord pour 200 millions de dollars avec le gendarme des marchés financiers américains afin de mettre un terme à des allégations de manipulation du taux interbancaire plus connu sous le nom de Libor.

Les autorités de marché anglaise (FSA) avaient déjà imposé une amende de 92,7 millions de dollar à Barclays pour avoir manipulé le Libor.

Plusieurs banques seraient surveillées de près par les autorités de marché américaines suite à des soupçons de manipulation de ce taux interbancaire. Les enjeux sont colossaux avec des milliards de dollars de produits dérivés liés à ce taux. Le Libor est le benchmark (indice de référence) pour des contrats financiers dont la valeur est estimée à 360.000 milliards de dollars.

Des banques comme Citigroup, HSBC, Royal Bank of Scotland et UBS sont également concernées par l'enquête sur les manipulations du Libor.

Les investigations se poursuivent....

Karine Huet