Si Bekaert a pu garder le cap sur les marchés émergents la pression sur les volumes et sur les prix dans les marchés arrivés à maturité, notamment dans le marché automobile et de la construction, ont en effet pesé sur les comptes. Le chiffre d'affaires consolidé sur les six premiers mois de l'année se monte à 1,20 milliard d'euros. Il était de 1,30 milliard d'euros sur la même période un an avant. Les analystes tablaient sur 1,286 milliards d'euros. Le résultat opérationnel (Ebit), avant éléments non récurrents est presque divisé par deux à 86 millions d'euros contre 163 millions d'euros un an avant. Les analystes tablaient ici sur 93,5 millions d'euros. Le résultat net est de 44,2 millions d'euros contre 57 millions d'euros attendu par les analystes. Un an avant, le résultat de Bekaert se montait à 126 millions d'euros.

Quant aux perspectives, Bekaert n'a pas fait de prévisions chiffrées. Bekaert indique que la visibilité du marché reste limitée, notamment sur les marchés à maturité. Bekaert précise en outre que la stabilisation attendue du prix des matières premières ne devrait plus impacter négativement la marge de bénéfice. Cependant, la baisse substantielle des prix des matières premières par rapport à l'année dernière aura un impact proportionnel sur le chiffre d'affaires du second semestre, avertit Bekaert.

Si Bekaert a pu garder le cap sur les marchés émergents la pression sur les volumes et sur les prix dans les marchés arrivés à maturité, notamment dans le marché automobile et de la construction, ont en effet pesé sur les comptes. Le chiffre d'affaires consolidé sur les six premiers mois de l'année se monte à 1,20 milliard d'euros. Il était de 1,30 milliard d'euros sur la même période un an avant. Les analystes tablaient sur 1,286 milliards d'euros. Le résultat opérationnel (Ebit), avant éléments non récurrents est presque divisé par deux à 86 millions d'euros contre 163 millions d'euros un an avant. Les analystes tablaient ici sur 93,5 millions d'euros. Le résultat net est de 44,2 millions d'euros contre 57 millions d'euros attendu par les analystes. Un an avant, le résultat de Bekaert se montait à 126 millions d'euros.Quant aux perspectives, Bekaert n'a pas fait de prévisions chiffrées. Bekaert indique que la visibilité du marché reste limitée, notamment sur les marchés à maturité. Bekaert précise en outre que la stabilisation attendue du prix des matières premières ne devrait plus impacter négativement la marge de bénéfice. Cependant, la baisse substantielle des prix des matières premières par rapport à l'année dernière aura un impact proportionnel sur le chiffre d'affaires du second semestre, avertit Bekaert.