Le 22 mars 2009, nous avions assorti l'action Bekaert d'une recommandation d'achat (22,73 euros). Un avis de vente a ensuite été émis le vendredi 3 juin 2011 (70,11 euros). L'action se trouvait depuis plus de deux ans dans une tendance haussière (+200%).

Mais il était impossible de prévoir que l'action Bekaert retomberait si bas après l'avis de vente en juin 2011. Pourtant, Bekaert n'est pas une exception. La plupart du temps, ce sont précisément les actions dont on s'attend à ce que la correction soit brève qui chutent le plus lourdement.

Pouvait-on prévoir une telle baisse à l'aide de l'analyse technique ? La situation de Bekaert s'est dégradée très rapidement. Mais une chose est sûre : si nous souhaitons un meilleur rendement, nous ne devons conserver que les actions performantes, qui surfent sur une tendance à la hausse. Nous suivons la tendance et vendons lorsque le contraire est avéré.

Bekaert (24,92 euros le 10/03/2012) est-elle à nouveau digne d'achat depuis sa chute ? Oui. L'action se trouve-t-elle à nouveau dans une tendance orientée à la hausse ? Non.

En d'autres termes : si nous achetons l'action Bekaert au cours actuel, nous achetons une action "à contre-tendance". Et dans le cas d'actions à contre-tendance, nous sommes très stricts. Notre stop-loss est limité en valeur et dans le temps. Le 2 mars 2012, Bekaert a reçu un avis "acheter à contre-tendance" à 25,35 euros. Analysons cela.

Analyse sur la base des zones

Les zones sont des niveaux de cours horizontaux où l'action a régulièrement trouvé un support ou une résistance par le passé. Nous utilisons un graphique à long terme. Sur le graphique 1, nous observons que l'action Bekaert a fluctué entre 10 et 24 euros entre 1993 et 2006. De 2006 à 2009, Bekaert a évolué entre 24 et 40 euros. Nous recherchons ensuite des zones de support potentielles. Depuis 1994, nous identifions clairement quatre zones : 24, 19, 15 et 12 euros. Bekaert se trouve aujourd'hui dans la zone 24 euros.

Analyse sur la base d'une grille de supports et de résistances

Sur le deuxième graphique, nous relions les sommets T1 et T2 par une ligne de résistance R1 et les planchers B1 et B2 par une ligne de support S1. Ces sommets et supports sont clairement reconnaissables. Ensuite, nous traçons des parallèles à R1 et S1. Nous les appelons lignes de retour. N'est-il pas étonnant de constater à quel point les sommets et planchers se forment toujours autour de ces lignes de retour ? Ces derniers mois, la baisse a perdu de la vitesse. Une grille se forme ainsi dans laquelle le potentiel de chaque hausse ou baisse est clairement visible.

Conclusion

Sur la base d'analyse des zones et de la grille, l'action Bekaert évolue toujours dans un canal baissier. Ce canal est formé par les deux lignes de retour bleues. Il est important que Bekaert repasse au-dessus de la ligne bleue médiane au cours des prochaines séances boursières. Car une chute sous la zone rouge accélérerait encore la baisse. C'est également notre zone stop-loss!

Paul Gins, CompuGraphics sa