BICS devrait à son tour acquérir l'activité de portage international de la société sud-africaine MTN. "Après examen de l'opération, la Commission est parvenue à la conclusion que celle-ci n'entraverait pas de manière significative le jeu d'une concurrence effective dans l'Espace économique européen (EEE) ou une partie substantielle de celui-ci", a-t-elle indiqué dans un communiqué. Selon l'exécutif européen, la concentration envisagée ne poserait pas de problème de concurrence, en raison de la part de marché très limitée détenue par BICS sur le marché mondial des services de télécommunications en gros.

La Commission a également analysé si l'acquisition de l'activité de gros de MTN n'aurait pas pour conséquence d'exclure les concurrents de BICS de certains pays africains dans lesquels MTN occupe une position importante. BICS fournit des services de télécommunications internationales en gros. Il est actuellement contrôlé conjointement par Belgacom, l'opérateur de télécommunications historique en Belgique, et Swisscom, son équivalent suisse. MTN est un opérateur de télécommunications mobiles et exerce des activités "significatives" en Afrique. En vertu de l'opération envisagée, Swisscom et MTN conserveraient une minorité des parts de BICS.

BICS devrait à son tour acquérir l'activité de portage international de la société sud-africaine MTN. "Après examen de l'opération, la Commission est parvenue à la conclusion que celle-ci n'entraverait pas de manière significative le jeu d'une concurrence effective dans l'Espace économique européen (EEE) ou une partie substantielle de celui-ci", a-t-elle indiqué dans un communiqué. Selon l'exécutif européen, la concentration envisagée ne poserait pas de problème de concurrence, en raison de la part de marché très limitée détenue par BICS sur le marché mondial des services de télécommunications en gros.La Commission a également analysé si l'acquisition de l'activité de gros de MTN n'aurait pas pour conséquence d'exclure les concurrents de BICS de certains pays africains dans lesquels MTN occupe une position importante. BICS fournit des services de télécommunications internationales en gros. Il est actuellement contrôlé conjointement par Belgacom, l'opérateur de télécommunications historique en Belgique, et Swisscom, son équivalent suisse. MTN est un opérateur de télécommunications mobiles et exerce des activités "significatives" en Afrique. En vertu de l'opération envisagée, Swisscom et MTN conserveraient une minorité des parts de BICS.