La hausse des revenus résulte principalement de la consolidation totale de BICS et de MTN ICS dans le groupe Belgacom. Comparée à 2009, sans tenir compte de l'intégration totale de BICS et des aspects régulatoires, la croissance sous-jacente des activités de Belgacom est de 0,9%.

Le bénéfice net du premier semestre s'établit à 841 millions d'euros, contre 400 millions d'euros à la même période l'an dernier.

Le groupe revoit à la hausse ses prévisions pour l'ensemble de l'année, tablant sur une croissance des revenus de l'ordre de 9 à 10%, contre une prévision initiale de 8 à 9%. En dépit de la faible marge de BICS, le CEO de Belgacom continue à tabler sur une marge d'ebitda de 30% pour l'année complète.