Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse ce vendredi, alourdies par une nouvelle série de résultats et perspectives moroses dans une zone euro en crise, où la demande est en panne sur un large éventail de secteurs, allant de l'automobile aux matériaux de construction.

Les résultats trimestriels des géants mondiaux Apple et Amazon publiés dans la nuit ont été inférieurs aux attentes ce qui pèse également sur la tendance.

EUROPE : Ericsson AB - Pearson

Aux actions, le groupe Ericsson AB était en net recul alors que le groupe a présenté des chiffres inférieurs aux attentes. Sa marge nette entre autre est décevante pour son troisième trimestre.

A contrario, Pearson était orientée à la hausse alors qu'il est question que le groupe trouve un accord avec Bertelsmann pour la gestion de sa division de publication de livres Penguin.

EUROPE : BNP Paribas - Société Générale

Dans le secteur bancaire, BNP Paribas et Société Générale mordaient la poussière alors que Standard & Poor's a annoncé jeudi soir avoir abaissé la note BNP Paribas de " AA- " à " A+ ", ainsi que les perspectives de plusieurs banques françaises, dont Société Générale, à " négative ", les jugeant de plus en plus exposées à un risque de récession prolongée de la zone euro.

BRUXELLES : Belgacom - KBC

A Bruxelles, Belgacom est le grand gagnant de la matinée après avoir présenté des résultats meilleurs qu'escompté. Cerise sur le gâteau le groupe télécom belge a revu à la hausse ses prévisions pour l'ensemble de l'année 2012. Ses revenus devraient augmenter jusqu'à 1 %. Quant à l'Ebitda, sa baisse devrait se situer entre " -4 % et -5 % ", plutôt qu'entre 5 et 6%. Et si ça ne suffisait pas Belgacom a également relevé son dividende intérimaire à 0,81 euro alors que le marché tablait sur 0,50 euro. De quoi ravir les investisseurs.

En queue de Bel 20, KBC souffrait du mouvement de recul amorcé par le secteur bancaire européen.

BRUXELLES : Spector

Hors indice, Spector plongeait alors que le groupe a toute les peines du monde à trouver un repreneur pour ses magasins Photo Hall.

Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse ce vendredi, alourdies par une nouvelle série de résultats et perspectives moroses dans une zone euro en crise, où la demande est en panne sur un large éventail de secteurs, allant de l'automobile aux matériaux de construction. Les résultats trimestriels des géants mondiaux Apple et Amazon publiés dans la nuit ont été inférieurs aux attentes ce qui pèse également sur la tendance.EUROPE : Ericsson AB - PearsonAux actions, le groupe Ericsson AB était en net recul alors que le groupe a présenté des chiffres inférieurs aux attentes. Sa marge nette entre autre est décevante pour son troisième trimestre.A contrario, Pearson était orientée à la hausse alors qu'il est question que le groupe trouve un accord avec Bertelsmann pour la gestion de sa division de publication de livres Penguin.EUROPE : BNP Paribas - Société GénéraleDans le secteur bancaire, BNP Paribas et Société Générale mordaient la poussière alors que Standard & Poor's a annoncé jeudi soir avoir abaissé la note BNP Paribas de " AA- " à " A+ ", ainsi que les perspectives de plusieurs banques françaises, dont Société Générale, à " négative ", les jugeant de plus en plus exposées à un risque de récession prolongée de la zone euro.BRUXELLES : Belgacom - KBCA Bruxelles, Belgacom est le grand gagnant de la matinée après avoir présenté des résultats meilleurs qu'escompté. Cerise sur le gâteau le groupe télécom belge a revu à la hausse ses prévisions pour l'ensemble de l'année 2012. Ses revenus devraient augmenter jusqu'à 1 %. Quant à l'Ebitda, sa baisse devrait se situer entre " -4 % et -5 % ", plutôt qu'entre 5 et 6%. Et si ça ne suffisait pas Belgacom a également relevé son dividende intérimaire à 0,81 euro alors que le marché tablait sur 0,50 euro. De quoi ravir les investisseurs.En queue de Bel 20, KBC souffrait du mouvement de recul amorcé par le secteur bancaire européen.BRUXELLES : SpectorHors indice, Spector plongeait alors que le groupe a toute les peines du monde à trouver un repreneur pour ses magasins Photo Hall.