Belgacom confirme ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice. Le bénéfice net de Belgacom a donc reculé de 15% au premier semestre, à 400 millions d'euros contre 470 millions l'année dernière. Cette baisse est principalement attribuable à l'amende de 66,3 millions d'euros imposée en mai au groupe de telecoms par l'autorité belge en charge de la concurrence. Bien que Belgacom fait appel de la décision, la somme a du être payée en juin. L'EBITDA avant éléments non récurrents s'élève à 994 millions d'euros, en baisse de 2,2% par rapport à l'année dernière. L'impact de la réglementation sur ce résultat se chiffre à 23 millions d'euros au premier semestre. La marge d'EBITDA ressort à 33,2%. Le bénéfice opérationnel passe, lui, de 651 à 580 millions d'euros, en recul de 10,9%. Le niveau d'investissement ressort à 9%.

Belgacom confirme ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice. Le bénéfice net de Belgacom a donc reculé de 15% au premier semestre, à 400 millions d'euros contre 470 millions l'année dernière. Cette baisse est principalement attribuable à l'amende de 66,3 millions d'euros imposée en mai au groupe de telecoms par l'autorité belge en charge de la concurrence. Bien que Belgacom fait appel de la décision, la somme a du être payée en juin. L'EBITDA avant éléments non récurrents s'élève à 994 millions d'euros, en baisse de 2,2% par rapport à l'année dernière. L'impact de la réglementation sur ce résultat se chiffre à 23 millions d'euros au premier semestre. La marge d'EBITDA ressort à 33,2%. Le bénéfice opérationnel passe, lui, de 651 à 580 millions d'euros, en recul de 10,9%. Le niveau d'investissement ressort à 9%.