Sur le premier semestre 2010, son bénéfice net s'établit à 464 millions d'euros, en recul de 13,1% par rapport au premier semestre 2009.

"Dexia affiche une nouvelle fois de bons résultats, caractérisés par une dynamique commerciale soutenue des activités de banque de détail et une poursuite de la baisse du coût du risque", déclare l'administrateur délégué de Dexia, Pierre Mariani, cité dans un communiqué.

Au deuxième trimestre 2010, les revenus du groupe franco-belge s'établissent 1,371 milliards d'euros, en baisse de 16,5% par rapport au deuxième trimestre 2009.

Dexia a poursuivi la réduction de son bilan puisque 20,3 milliards d'euros d'actifs ont été vendus au 2 août 2010. Le groupe a également réduit son besoin de financement à court terme de 22 milliards d'euros au 1er semestre 2010.

"La capacité de nos franchises commerciales à générer des bénéfices nous a permis d'accélérer le processus de réduction du bilan. La solvabilité du groupe demeure solide et les résultats du stress test du CEBS confortent notre opinion selon laquelle le groupe dispose de la solidité financière nécessaire pour résister à des conditions macro-économiques défavorables", poursuit Pierre Mariani.

Enfin, le coût du risque au deuxième trimestre 2010 s'est élevé à 126 millions d'euros, en forte diminution de 61,6% par rapport au deuxième trimestre 2009.