Outre "un environnement régulatoire qui fait peser d'importantes
incertitudes", Fluxys n'a pas été épargné par la crise économique. Ainsi, les quantités prélevées par l'industrie sont nettement inférieures à celles des années précédentes. Les entreprises industrielles directement raccordées au réseau de Fluxys ont consommé environ 23% de moins entre janvier et mars de cette année qu'au cours de la même période en 2008, 2007 et 2006.

Cette tendance à la baisse était moins prononcée en avril-mai-juin: à cette période, la consommation était d'environ 15% inférieure à celle de 2008, 2007 et 2006, précise dans un communiqué le gestionnaire du réseau gazier.

Au cours du premier semestre, Fluxys n'en a pas moins réalisé pour 84 millions d'euros d'investissements afin "d'anticiper la hausse de la demande en Belgique, d'attirer de nouveaux flux de transit et d'ouvrir son réseau à un maximum de sources de gaz naturel".

Bonne nouvelle pour les communes, actionnaires via Publigaz, Fluxys a précisé vendredi que la "poursuite du développement de ses activités devrait permettre au groupe, sauf événements majeurs imprévisibles", de verser pour l'exercice en cours "un dividende au moins égal à celui de l'an dernier".