Les sénateurs ont rejeté la mesure par 57 voix contre 42. Plusieurs sénateurs démocrates ont refusé de voter "oui" à la clôture des débats car ils souhaitaient faire entendre leur voix dans le processus d'amendement. Le projet de loi en débat au Sénat depuis fin avril prévoit notamment la création d'un organisme de protection du consommateur financier au sein de la banque centrale. Le texte met également fin aux sauvetages des grandes institutions financières en difficulté aux frais des contribuables. Il prévoit aussi une régulation plus stricte de l'immense marché des produits dérivés. Face à cette mesure qui ne faisait pas l'unanimité, le sénateur démocrate Chris Dodd avait proposé un compromis: retarder de deux ans son application. Mais M. Dodd a finalement renoncé à sa proposition. Au cours des trois dernières semaines, les sénateurs ont examiné des dizaines d'amendements. Parmi les mesures adoptées figure un texte visant à contraindre la banque centrale des Etats-Unis (Fed) à davantage de transparence, via un audit complet de la Fed par la cour des comptes américaine (GAO) qui doit être effectué sur un an.

Les sénateurs ont rejeté la mesure par 57 voix contre 42. Plusieurs sénateurs démocrates ont refusé de voter "oui" à la clôture des débats car ils souhaitaient faire entendre leur voix dans le processus d'amendement. Le projet de loi en débat au Sénat depuis fin avril prévoit notamment la création d'un organisme de protection du consommateur financier au sein de la banque centrale. Le texte met également fin aux sauvetages des grandes institutions financières en difficulté aux frais des contribuables. Il prévoit aussi une régulation plus stricte de l'immense marché des produits dérivés. Face à cette mesure qui ne faisait pas l'unanimité, le sénateur démocrate Chris Dodd avait proposé un compromis: retarder de deux ans son application. Mais M. Dodd a finalement renoncé à sa proposition. Au cours des trois dernières semaines, les sénateurs ont examiné des dizaines d'amendements. Parmi les mesures adoptées figure un texte visant à contraindre la banque centrale des Etats-Unis (Fed) à davantage de transparence, via un audit complet de la Fed par la cour des comptes américaine (GAO) qui doit être effectué sur un an.