Deminor va saisir en annulation la Cour constitutionnelle à la suite du changement de loi relatif à la distribution des bénéfices de la Banque nationale (BNB), rapporte mercredi L'Echo.

Si le dividende est élevé, le grand gagnant sera surtout l'Etat, estime Charles Demoulin, partenaire au sein de Deminor.

Selon lui, une citation à comparaître est prévue pour après l'été.