La maison-mère de BNP Paribas Fortis a réalisé de meilleurs résultats que prévus car les analystes tablaient sur 1,63 milliard d'euros. Le produit net bancaire a atteint au premier trimestre 11,5 milliards d'euros, soit une augmentation de 21,7 pc par rapport au premier trimestre de l'an dernier. La banque estime être exposée à la dette de la Grèce à hauteur de 5 milliards d'euros, soit 0,4 pc des engagements du groupe. "N'ayant pas procédé à l'acquisition d'une banque grecque, BNP Paribas n'a pas d'exposition significative sur l'économie locale de ce pays. Son exposition au système bancaire grec est négligeable", selon le communiqué. La banque est engagée à hauteur d'environ 3 milliards d'euros dans des entreprises grecques. L'intégration de BNP Paribas Fortis et de BGL BNP Paribas (Luxembourg) est toujours en cours notamment avec la création de BeLux Retail Banking, où sont regroupées les activités de retail et de corporate. Cette division a vu une bonne progression des crédits immobiliers en Belgique et au Luxembourg (+7,8%) et une croissance modérée des encours de crédit (+0,6%). Le résultat avant impôt de BeLux Retail Banking s'établit à 235 millions d'euros. Il est plus de deux fois supérieur à celui du premier trimestre 2009.