La cession serait motivée par le transfert à Paris de nombreuses fonctions ou services du banquier belge depuis son rachat par BNP Paribas en 2009. Le groupe Fortis avait acquis progressivement la CGER, une banque publique, au cours des années '90.