Comme la banque peut remettre de façon illimitée les milliards de perte de la crise financière, il sera particulièrement simple de clôturer chacune des prochaines années sans bénéfice imposable, rapporte jeudi De Morgen. La banque affiche une 'réserve fiscale' d'au moins 3,889 milliards d'euros à son compteur, qu'elle peut déduire de son impôt sur les sociétés, ressort-il du rapport annuel. C'est le double de l'année d'avant. "Ce montant sera réparti sur plusieurs années", a précisé l'entreprise.

Comme la banque peut remettre de façon illimitée les milliards de perte de la crise financière, il sera particulièrement simple de clôturer chacune des prochaines années sans bénéfice imposable, rapporte jeudi De Morgen. La banque affiche une 'réserve fiscale' d'au moins 3,889 milliards d'euros à son compteur, qu'elle peut déduire de son impôt sur les sociétés, ressort-il du rapport annuel. C'est le double de l'année d'avant. "Ce montant sera réparti sur plusieurs années", a précisé l'entreprise.