Les actionnaires pourront choisir entre le paiement en cash ou en actions nouvelles dont le prix d'émission est fixé à 45,87 euros. L'Etat belge a opté pour cette deuxième option, indiquent jeudi L'Echo et De Tijd. L'idée est de valoriser les actions reçues "à très court terme" en dividende et donc de réaliser une plus-value assez rapidement. L'Etat belge possède 128 millions de titres BNP Paribas.

Les actionnaires pourront choisir entre le paiement en cash ou en actions nouvelles dont le prix d'émission est fixé à 45,87 euros. L'Etat belge a opté pour cette deuxième option, indiquent jeudi L'Echo et De Tijd. L'idée est de valoriser les actions reçues "à très court terme" en dividende et donc de réaliser une plus-value assez rapidement. L'Etat belge possède 128 millions de titres BNP Paribas.