Les membres du Comité européen des régulateurs (CESR) ont décidé de faire particulièrement "attention aux écarts potentiels, au respect des règles et aux cas de manipulation de marché en vue de coordonner l'action des régulateurs", indique un communiqué du CESR publié à l'issue d'une réunion vendredi à Barcelone. Avant de participer à cette réunion, Jean-Pierre Jouyet, le président de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF), le gendarme français de la Bourse, avait prévenu que les régulateurs allaient taper "sur les doigts de tous ceux qui se sont mal comportés". "Il y a eu ces derniers jours des rumeurs infondées qui ont eu lieu, et sur l'Espagne, et sur l'Italie. Il y a eu des mouvements spéculatifs qui ont été repérés", avait-il dénoncé sur iTélé. Les régulateurs européens se sont également engagés à se "concerter étroitement" avec les autorités de régulation américaines, la Security Exchange Commission (SEC) et la Commodity Futures Trading Commission (CFTC). Les Bourses européennes ont connu plusieurs séances très agitées cette semaine, marquées par de violents mouvements de marché parfois inexpliqués.