Si les actions européennes séduisent les investisseurs internationaux depuis l'an dernier, ce n'est pas seulement en raison d'un rapport cours-bénéfice beaucoup plus avantageux que celui observé outre-Atlantique. A savoir, 16 à peine pour l'indice européen Stoxx 600, contre 25 pour l'indice américain S&P 500. D'ailleurs, cet argument ne convainc pas tout le monde. Les (rares) inconditionnels de Wall Street soulignent ainsi que, grâce à la réforme fiscale du président Trump, la progression des bénéfices des entreprises américaines flirtera cette année avec la barre des 20 %, soit près du double de ce qui est généralement attendu en Europe.
...