BP a jusqu'à présent réussi à récupérer 749.100 barils de pétrole depuis le début de la fuite fin avril, selon un communiqué. Le groupe précise que l'ensemble de ses projets devrait permettre de récupérer 60.000 à 80.000 barils par jour d'ici à fin juillet, en attendant que soient terminés les deux puits de secours qui permettront normalement d'arrêter cette fuite. La première quinzaine d'août est toujours la date avancée pour l'entrée en service du premier de ces puits. Quelque 46.000 personnes, plus de 6.400 navires et des dizaines d'avions sont engagés contre la lutte contre cette marée noire, indique encore BP. Le groupe a reçu 105.000 demandes de dédommagement et a effectué plus de 52.000 paiements pour un total de presque 165 millions de dollars. BP rappelle qu'il a accepté de créer un fonds de 20 milliards de dollars pour faire face aux coûts de la marée noire. Le pétrole s'échappe dans le golfe du Mexique depuis fin avril, quand la plateforme Deepwater Horizon, exploitée par BP au large des côtes de la Louisiane (sud des Etats-Unis), a explosé puis fait naufrage.

BP a jusqu'à présent réussi à récupérer 749.100 barils de pétrole depuis le début de la fuite fin avril, selon un communiqué. Le groupe précise que l'ensemble de ses projets devrait permettre de récupérer 60.000 à 80.000 barils par jour d'ici à fin juillet, en attendant que soient terminés les deux puits de secours qui permettront normalement d'arrêter cette fuite. La première quinzaine d'août est toujours la date avancée pour l'entrée en service du premier de ces puits. Quelque 46.000 personnes, plus de 6.400 navires et des dizaines d'avions sont engagés contre la lutte contre cette marée noire, indique encore BP. Le groupe a reçu 105.000 demandes de dédommagement et a effectué plus de 52.000 paiements pour un total de presque 165 millions de dollars. BP rappelle qu'il a accepté de créer un fonds de 20 milliards de dollars pour faire face aux coûts de la marée noire. Le pétrole s'échappe dans le golfe du Mexique depuis fin avril, quand la plateforme Deepwater Horizon, exploitée par BP au large des côtes de la Louisiane (sud des Etats-Unis), a explosé puis fait naufrage.