Depuis l'introduction de la taxe sur les comptes-titres, les produits d'assurance-vie de branche 23 ont connu un engouement important, ces produits n'étant pas visés par ce prélèvement de 0,15% sur les avoirs des contribuables possédant plus de 500.000 euros sur leurs comptes. Les derniers chiffres disponibles auprès d'Assuralia montrent la nette accélération des placements en branche 23, intervenue durant l'exercice 2017. Dans le même temps, les produits à capital garanti (branche 21) connaissent une désaffection grandissante, dans un contexte où la faiblesse des taux obligataires sur les emprunts souverains ne permet plus de dégager des rendements élevés sur la majeure partie du portefeuille investi dans ces produits.

Les derniers chiffres disponibles montrent la nette accélération des placements en branche 23.

Fiscalité intéressante

Si les produits en branche 23 n'offrent pas une garantie sur le capital investi, la fiscalité de ce placement reste intéressante. Pas de précompte mobilier ou de taxation sur les plus-values. Toutefois une taxe de 2% sur les primes investies qui va s'ajouter aux frais d'entrée spécifiques à chaque fonds et aux frais de gestion incitent à allonger la durée de détention avant que le produit soit suffisamment attractif.

En outre, les compagnies d'assurance vont également dissuader une sortie trop rapide en ajoutant des droits de sortie qui seront dégressifs sur les premières années. Il faut donc être absolument certain que vous n'aurez pas besoin des sommes investies durant les prochaines années.

Les assureurs permettent également de transférer gratuitement des capitaux d'un fonds vers un autre durant une année, avec certaines limitations.

Architecture ouverte

Les courtiers indépendants sont déterminants dans les flux qui ont été réalisés ces dernières années, une grande partie (plus de 50%) des primes étant réalisées par leur intermédiaire. Pour leur part, les assureurs se répartissent en deux groupes : ceux qui fonctionnent en architecture fermée et qui ne proposent que des fonds maison ou appartenant à un gestionnaire proche (par exemple KBC Asset Management pour les produits de branche 23 proposés chez KBC Groupe) et ceux qui fonctionnent en architecture ouverte et qui proposent des fonds sélectionnés chez les meilleurs gestionnaires internationaux.

Les formules en architecture ouverte sont aujourd'hui de plus en plus populaires, car elles permettent aux investisseurs de ne pas être " prisonniers " d'un gestionnaire et de pouvoir accéder facilement aux meilleurs produits disponibles sur le marché. Il est aujourd'hui possible de trouver un large assortiment de fonds externes, notamment dans le domaine des fonds mixtes flexibles, qui ont représenté la majeure partie des flux durant les 10 dernières années.

Les offres

L'offre des assureurs-vie a clairement eu tendance à se diversifier durant les dernières années, pour proposer des produits spécialisés sur des classes d'actifs plus spécifiques. Les possibilités offertes sont nombreuses, et chaque assureur fonctionnant en architecture ouverte dispose de ses spécificités propres, que nous détaillons ci-dessous.

Generali fut historiquement un des assureurs les plus actifs dans l'architecture ouverte. A côté de quelques fonds maison, l'assureur propose une large gamme de fonds flexibles de Capfi Delen Asset Management (Universal Invest High, Universal Invest Low, Universal Invest Medium), de Carmignac (Carmignac Patrimoine, Carmignac Portfolio Emerging), de DNCA (DNCA Eurose, DNCA Miuri), d'Ethenea (Ethna Aktiv, Ethna Dynamisch), de Flossbach von Storch (FvS Multiple Opportunities), de La Financière de l'Echiquier (Echiquier ARTY), de Keren Finance (Keren Patrimoine), de M&G (M&G Dynamic Allocation, M&G Optimal Income), de Nordea (Nordea Stable Return) ou de Rothschild (R-Valor). Mais l'assureur propose également une sélection de fonds d'actions (Edmond de Rothschild Global Value, Fidelity World) et d'obligations (Carmignac Global Bonds), ainsi que quelques produits plus originaux comme un fonds immobilier (Real Estate Securities) ou des fonds thématiques exposés sur la cleantech (Funds For Good Cleantech) ou le vieillissement démographique (CPR Silver Age).

Les fonds mixtes forment également l'ossature de l'offre (plus réduite) proposée par AP/DVV, avec tous les grands classiques de cette populaire gamme de fonds : Carmignac Patrimoine et FvS Multiple Opportunities, mais également R-Valor, BlackRock Global Allocation, Capital Group Global Allocation ou Ethna Aktiv. A côté, nous trouvons également un fonds monétaire (Candriam), deux fonds en actions européennes (BlackRock, Invesco), un spécialisé dans les obligations à haut rendement (Robeco) et un fonds " rendement " (Invesco).

Allianz propose de nombreux gestionnaires externes réputés sur les fonds mixtes flexibles, avec notamment les produits de M&G, de Carmignac, de Rothschild Gestion, de Flossbach von Storch ou DNCA. L'offre est toutefois beaucoup plus diversifiée avec un nombre important de stratégies sur des classes d'actifs telles que les obligations convertibles, les petites capitalisations européennes, les grandes capitalisations mondiales ou européennes, voire les obligations à haut rendement. Cette diversification se fait essentiellement par des fonds maison proposés par Allianz Global Investors ou de Pimco (racheté par Allianz en 2000), mais les fonds d'Oddo BHF Asset Management, de Mainfirst ou de JP Morgan AM sont également proposés sur plusieurs classes d'actifs.

Fidea se repose pour sa part sur une large sélection des fonds BlackRock sur l'ensemble des classes d'actifs, avec plusieurs solutions sectorielles (notamment sur la santé, l'énergie, l'immobilier ou la technologie). En dehors des produits BlackRock, l'offre sera peu fournie sur les fonds mixtes flexibles (en dehors de DNCA Eurose et de FvS Multiple Opportunities), mais comportera de nombreuses originalités comme certains fonds thématiques de Pictet (Pictet Digital, Pictet SmartCity et Pictet Global Environmental Opportunities) voire des fonds alternatifs et quantitatifs (RAM Global Bond Total Return et RAM Long Short European Equities).

L'offre d' Ergo Life recèle un large éventail de gestionnaires externes, avec notamment la Banque de Luxembourg, BlackRock, Carmignac, Degroof Petercam Asset Management, Edmond de Rothschild Asset Management, Ethenea, Fidelity, JP Morgan AM, Janus Henderson, Amundi, DNCA, Flossbach von Storch et M&G. L'éventail comprend notamment des fonds d'actions spécialisés dans les matières premières (mines d'or, énergie), sur de grandes et petites capitalisations européennes, sur les marchés émergents, les Etats-Unis, les valeurs allemandes, l'infrastructure, les actions à rendement et l'immobilier. L'offre en fonds flexibles est fournie et reprend la plupart des grands fonds populaires sur le marché belge tandis que quelques fonds obligataires sont également au menu.

Bâloise propose une offre de cinq fonds sur les stratégies actions et mixtes, et deux sur les obligations. Au niveau des fonds mixtes, on retrouve Carmignac Patrimoine ou BlackRock Global Allocation à côté de deux fonds maison. Les cinq fonds d'actions sont bien diversifiés, avec un fonds sur les marchés émergents (BlackRock), un fonds en actions internationales (Carmignac), deux fonds en actions européennes (Fidelity et Cadelam) et un fonds en actions françaises (La Financière de l'Echiquier).