Depuis l'introduction de la taxe sur les comptes-titres, les produits d'assurance-vie de branche 23 ont connu un engouement important, ces produits n'étant pas visés par ce prélèvement de 0,15% sur les avoirs des contribuables possédant plus de 500.000 euros sur leurs comptes. Les derniers chiffres disponibles auprès d'Assuralia montrent la nette accélération des placements en branche 23, intervenue durant l'exercice 2017. Dans le même temps, les produits à capital garanti (branche 21) connaissent une désaffection grandissante, dans un contexte où la faiblesse des taux obligataires sur les emprunts souverains ne permet plus de dégager des rendements élevés sur la majeure partie du portefeuille investi dans ces produits.
...