Carrefour demande que soient accordées des prépensions dès l'âge de 52 ans. Au total, 984 travailleurs pourraient en bénéficier. Il s'agit de membres du personnel des seize supermarchés et hypermarchés qui seront fermés, mais également de travailleurs des seize magasins Carrefour qui seront repris par le groupe Mestdagh et de travailleurs des 26 magasins Carrefour déficitaires dont Carrefour gardera la gestion. Selon des calculs de la société de conseils en ressources humaines SD Worx, cette vague de nouvelles prépensions pourrait coûter cher à l'Etat. Sur base d'une allocation de prépension à temps plein de 1.150 euros par mois, payée par l'ONEM, la facture s'élèverait au total, pour une période de dix ans - avec un âge moyen lors du départ de 55 ans et jusqu'à l'âge de la pension de 65 ans - à minimum 90 millions d'euros et maximum 100 millions d'euros.

Carrefour demande que soient accordées des prépensions dès l'âge de 52 ans. Au total, 984 travailleurs pourraient en bénéficier. Il s'agit de membres du personnel des seize supermarchés et hypermarchés qui seront fermés, mais également de travailleurs des seize magasins Carrefour qui seront repris par le groupe Mestdagh et de travailleurs des 26 magasins Carrefour déficitaires dont Carrefour gardera la gestion. Selon des calculs de la société de conseils en ressources humaines SD Worx, cette vague de nouvelles prépensions pourrait coûter cher à l'Etat. Sur base d'une allocation de prépension à temps plein de 1.150 euros par mois, payée par l'ONEM, la facture s'élèverait au total, pour une période de dix ans - avec un âge moyen lors du départ de 55 ans et jusqu'à l'âge de la pension de 65 ans - à minimum 90 millions d'euros et maximum 100 millions d'euros.