La chaîne de supermarchés Carrefour a annoncé une prépension à 52 ans pour ces sites menacés ou déficitaires. Cette mesure devrait coûter 100 millions d'euros et a lancé un débat sur la prépension. Buurtsuper.be, la fédération des supermarchés de proximité flamands, a proposé qu'une grande partie de ces travailleurs soient embauchés dans des franchises plutôt que de prendre leur pension. L'âge des travailleurs de Carrefour qui entrent en ligne de compte pour la prépension ne pose pas de problème selon Buurtsuper.be.