En données publiées, Carrefour a vu son chiffre d'affaires reculer de 1,3% au premier trimestre à 20,8 milliards d'euros. À taux de change comparables, ses ventes ont toutefois progressé de 0,6% grâce à l'Amérique latine (19% du chiffre d'affaires) où sa croissance organique atteint 14%. À la suite de la baisse du real brésilien et du peso argentin, le chiffre d'affaires a toutefois baissé de 0,2% en euros. À noter que l'Argentine a décidé de prolonger la mesure de gel des prix décidée il y a 2 mois.

En Asie (Chine, Taiwan ; 10% du chiffre d'affaires), les ventes ont stagné avec une croissance organique de 0,1%, ce qui reste mieux que l'Europe. En France (45% du chiffre d'affaires), ses ventes ont reculé de 0,7% sous l'effet de nouveau des performances décevantes des hypermarchés (-1,8% au niveau organique hors essence) qui n'ont pu être pleinement compensées par les magasins de proximité (+3,6% sur la même base).

Ailleurs en Europe (Belgique, Espagne, Italie ; 24% du chiffre d'affaires), les ventes ont reculé de 3,5% sous l'effet évidemment de la récession persistante en Europe du Sud.

Cédric Boitte

www.accioz.be