CGG Veritas, leader mondial des équipements et services de géophysique, se renforce encore avec la reprise des activités du groupe néerlandais Fugro. Ce dernier a expliqué la cession par son manque de leadership dans ce segment de marché et par la volatilité des résultats. Cette dernière transparait notamment au travers des chiffres de CGG Veritas qui a enregistré des résultats record en 2007-2008 et des pertes nettes entre 2009 et 2011.

Cela s'explique essentiellement par l'activité principale des sociétés du secteur : la location de navires pour l'exploration des fonds sous-marins, indispensables pour les gisements offshore, les sociétés devant s'assurer de la présence de pétrole avant de lancer dans de coûteux forages.

À l'image d'autres secteurs maritimes, les prix de location s'envolent lorsque la demande est élevée, l'offre étant limitée par le nombre de navires disponibles. Par contre, les utilisateurs sont en situation de force quand les investissements baissent comme en 2009 en raison d'une chute du prix de l'or noir.

Actuellement, le marché est clairement sur la pente ascendante mais les analystes craignent que les nouveaux navires commandés depuis l'année dernière par plusieurs acteurs du secteur ne déséquilibrent de nouveau le marché dans quelques années. Le facteur le plus important restera l'évolution des investissements dans l'exploration pétrolière qui sont en grande partie liés au prix du pétrole.

Cédric Boitte

www.accioz.be